Les traitements orthodontiques

 

Chez le jeune enfant
(à partir de 4/5 ans) :



Il est utile d’examiner l’enfant à un âge précoce soit pour corriger un trouble fonctionnel (succion du pouce, interposition de la lèvre, tics de morsure, bruxisme, respiration buccale, déglutition infantile, mastication unilatérale...) soit pour dépister et corriger une dysmorphose qui pourrait s'aggraver avec les années (palais trop étroit, béances, articulés croisés antérieurs ou postérieurs, malpositions dentaires importantes,...)

 

Personnellement, je suis partisan d’un traitement précoce ( à partir de l'âge de 4 ans) dès que le dentiste, le médecin généraliste, le pédiatre ou les parents ont dépisté un problème. En cas de doute, il vaut mieux consulter l'orthodontiste trop tôt plutôt que d'attendre et de prendre le risque que le problème ne s'aggrave dans le temps.

 

Le but du traitement orthodontique précoce est de remettre le plus rapidement possible l'enfant dans un environnement oro-facial favorable à une croissance harmonieuse de la face avec une fonction musculo-squelettique et dentaire optimale pour son âge, simplifier et raccourcir le traitement orthodontique en denture permanente (appareillage fixe) .

 

Les traitements précoces sont des traitements de courte durée (environ 6 à 12 mois) et constituent généralement la première phase de la prise en charge du patient. En effet, les désordres dentaires plus généraux sont corrigés après la chute de toutes les dents de lait, en denture définitive, à l'aide d'un appareillage fixe multi-attaches. Cette deuxième phase dure environ 18 à 24 mois et débute après une période d'interruption ou de surveillance.

 

Les appareils utilisés lors d'un traitement précoce sont en général des appareils amovibles (plaques d'expansion, appareils fonctionnels, enveloppe linguale nocturne, bio-activateurs,...) et parfois fixes (Quad-Hélix, Bi-hélix,...). Leur action est souvent orthopédique.

Chez l'adolescent :



En général , à l'adolescence, il n'y a plus de dent de lait en bouche. Le traitement d’orthodontie consistera alors en la correction des décalages inter-maxillaires, l’alignement dentaire et l'engrènement optimal des dents.

 

Un traitement par appareillage fixe multi-attaches (vestibulaire ou lingual) est alors préconisé. Dans la plupart des cas il concerne les deux arcades (supérieure et inférieure) et s'accompagne d'un système d'élastiques permettant l'engrènement correct des deux arcades dentaires. Si nécessaire, du matériel complémentaire peut être utilisé pour faciliter le traitement (ex: mini-vis ou mini-implants, masques extra-oraux, appareils fonctionnels nocturnes,...).

 

L’orthodontiste peut parfois avoir recours aux extractions de dents définitives si l’encombrement dentaire est trop important, ou si les dents sont trop abîmées (carie profonde). La persistance d’une dent lactéale vers 13-14 ans doit attirer l'attention, il faut alors suspecter une dent incluse (le plus souvent les canines supérieures) ou l’absence de dent définitive : agénésie

Chez l'adulte :



Il faut savoir qu’un traitement orthodontique est possible à tout âge à condition que l'environnement dentaire (parodonte) soit sain.

 

Le matériel utilisé est le même que celui décrit pour l'adolescent. Certains appareillages sont très discrets (attaches en céramiques) voir même invisible (gouttières transparentes type "invisalign" ou attaches linguales type "Incognito".

(Attention, ici au cabinet nous ne réalisont pas le traitement en lingual, mais nous pourrons vous transmettre les coordonnées de

personnes qui pratiquent ce traitement ).

 

Le traitement orthodontique chez l'adulte permet d'obtenir des résultats aussi satisfaisants que celui effectué chez l'enfant.

 

L’adulte se caractérise par l'absence de croissance. En outre, on peut parfois noter l'absence de certaines dents, la présence de restaurations prothétiques, d'atteintes parodontales,... ce qui rend les traitements parfois plus complexes.

 

Les indications seront notamment : - améliorer l’esthétique - obtenir une occlusion fonctionnelle - assurer la pérénité du système dentaire - préparation en vue d'une réalisation prothétique (ex: bridge, couronne sur implant,...) - préparation à une chirurgie maxillo-faciale